Médiation familiale

La médiation familiale est une méthode de résolution amiable des conflits dans un cadre confidentiel. Le médiateur familial, tiers impartial, accompagne les personnes en conflit à trouver des solutions concrètes, durables et respectant les intérêts et besoins de chacune des parties dans un climat constructif et positif.

Le processus de médiation est pertinent dans tous les domaines, chaque fois que les parties acceptent d’y recourir de bonne foi. Il est particulièrement adapté au traitement des conflits relationnels (séparation, divorce, famille, propriété, voisinage, employés-employeurs, commerce …).

mains

A quoi sert la médiation ?

Le processus de médiation crée un espace favorable pour :

  • Prendre du recul par rapport à la situation difficile
  • Clarifier les points d’entente et de difficultés afin de comprendre la situation et ses enjeux
  • Procurer une atmosphère positive de discussion, de reprise du dialogue et préserver les relations à long terme (par exemple entre parents) dont les enfants bénéficient
  • Identifier les besoins et les intérêts respectifs de chacun
  • Penser l’intérêt global de la famille et préserver les enfants du conflit
  • Réfléchir et penser à la construction de l’avenir
  • Offrir la possibilité aux personnes de prendre elles-mêmes les décisions (importantes) qui les concernent plutôt que de s’en remettre à un jugement éventuellement
    « défavorable »
  • Trouver des solutions durables et préventives de futurs conflits
  • Aider les parties à imaginer des solutions concrètes
  • ....

Quels sont mes domaines d’intervention ?

  • La séparation d’un couple en est l’exemple le plus courant (en ce compris la répartition des biens et les questions financières …)
  • Les conflits avec les enfants ou adolescents, les grands-parents et entre les frères et sœurs (par exemple lors d’une succession).

Comment se déroule une médiation ?

Le nombre de séance en médiation familiale varie en fonction de la situation. Les séances durent généralement 1h et sont réparties sur quelques semaines ou quelques mois.

Lors de la première consultation, après avoir analysé la demande des parties et m’être assurée que les conditions sont réunies pour entreprendre une médiation familiale, j’explique les règles principales du processus de médiation. Selon l’urgence, les besoins et les intérêts du couple ou de la famille, plusieurs sujets sont mis à l’ordre du jour et abordés tour à tour.

Ce moment offert pour mettre en mots ce que l’on ressent et écouter l’autre, va permettre à chacun de progresser vers une meilleure compréhension des enjeux du conflit. Les arguments et les points de vue de chacun seront clarifiés par le médiateur, non pas pour les justifier ou les arbitrer mais pour qu’ils soient compris par tout le monde. Ce travail de verbalisation et d’accompagnement des parties permettra à chacun d’avoir une perception différente de la réalité de l’autre, mais également de sa propre réalité.

Au terme de ce processus, je rédige un projet d’accord écrit qui pourra, le cas échéant, être relu par les conseils des parties et homologué par le tribunal.

bureau